19 Fév 2018

Enslaved: Critique et photos du spectacle à Montréal

Au fil du temps, le Decibel Magazine Tour est devenu un événement incontournable de la scène métal montréalaise. De plus, la programmation de la soirée était plus qu'alléchante puisque nous avions droit à Enslaved qui était accompagné de Wolves In The Throne Room, Myrkur et Khemmis.

 

Il faut croire qu'une malédiction s'abat sur Enslaved, car encore une fois un événement a causé du retard à la soirée. Je me souviens même d'une fois où le groupe était arrivé au Foufounes Électriques vers 2h du matin. Bref, cette fois-ci un retard d'une trentaine de minutes s'était ajouté à la programmation.

C'est donc Khemmis qui fut la première formation à mettre les pieds sur scène. Oeuvrant dans le doom métal ce n'est peut-être pas le meilleur style pour débuter une soirée, mais cela n'a pas semblé déranger la foule qui paraissait bien apprécier. La prestation était plutôt statique, mais les musiciens avaient l'air comblé de jouer devant une foule respectable pour un premier groupe.

Myrkur est alors arrivé afin de prendre la relève. Ce n'était pas la première fois que je voyais la chanteuse Amalie Bruun avec son projet solo et je me souviens avoir bien apprécié la première fois. Côté musique, la troupe nous a offert une bonne petite prestation où le métal gothique et le black métal se côtoyaient à merveille. Encore une fois, la chanteuse nous a fait vibrer les tympans avec son impressionnante voix lors de moment ‘’a capella’’ et son aspect à glacer le sang avec son chant guttural. Pour ce qui est de la prestation, je suis resté sur ma faim; les musiciens semblaient fixés aux planches de la scène. Côté technique j'ai trouvé l'éclairage impressionnant, mais la sonorisation n'était vraiment pas la meilleure. C'était une bonne performance, mais incomparable a la première fois que j'ai vu la troupe.

 Wolves In The Throne Room jouait donc le rôle de dernière barricade avant la tête d'affiche. Ne connaissant pas le groupe je fût agréablement surpris par leur black métal plutôt mélodique et mélancolique. Si lors de la prestation de Myrkur le parterre était bondé, on pouvait rapidement remarquer que ce dernier s'était un peu vidé. Cependant, j'ai eu l'impression que les adeptes profitaient davantage de la prestation, car plusieurs crinières se sont mises à virevolter dans tous les sens. Aussi, même si cela s'est produit tardivement, des petits "mosh pit" ont commencé à se dessiner devant la scène. De plus, j'ai bien aimé qu'enfin on pût voir des artistes un peu plus mobiles que ce que nous avions eu droit avant. Pour ce qui est de la sonorisation, j'ai trouvé qu'il y a eu une nette amélioration, mais personnellement j'aurais pris plus de claviers dans le mix.

Enslaved était alors de retour parmi nous dans la métropole. Enfin, on pouvait voir la formation sur une scène à la hauteur de sa réputation quoique la salle fût très loin d'être remplie à sa capacité maximale. Cela dit, ce n'est pas ce qui a découragé le groupe, car les fans présents dégageaient l'énergie d'une foule beaucoup plus imposante. D'ailleurs, les musiciens n'avaient même pas encore joué une note que déjà l'audience s'époumonait à scander le nom du quintette norvégien. Les premiers milles de l'orchestre sont peut-être loin, mais cela ne semble aucunement avoir affecté la complicité des musiciens. Ceux-ci ont tous livré une performance de feu qui ne peut que leur valoir le titre de bête de scène. De plus, la grande expérience des interprètes est indéniable, car les entendre jouer est comme écouter un album tellement ils ne font aucune erreur. À mon avis, le seul défaut du spectacle ne venait pas des musiciens, mais de la console. Le son était bon, mais l'éclairage laissait un peu à désirer. Les jeux de lumière étaient bons, mais l'éclairage sur les musiciens, outre le claviériste et le batteur, était inexistant; on voyait plus des silhouettes que les artistes.

En somme, nous avons eu droit à un bon concert. Ce ne fut peut-être pas l'événement de l'année, mais je suis convaincu que tous les fans présents sont sortis satisfaits.

Lu 1990 fois Dernière modification le lundi, 19 février 2018 02:47
Évaluer cet élément
(0 Votes)