15 Avr 2018

Papa Roach: Critique et photos du spectacle à Montréal (2018)

C’est ce soir enfin qu’a eu lieu le concert tant attendu de Papa Roach au célèbre MTelus de Montréal! Les californiens s’étaient fait attendre pas moins de 4 ans et demi avant d’y revenir pour y présenter leur huitième album studio Crooked Teeth. Cette soirée à guichet fermé depuis des lustres ne pouvait qu’être des plus prometteuse avec tous les succès que Jacoby Shaddix et sa bande ont accumulé depuis leur populaire Last Resort!

C’est le groupe Escape The Fate avec son chanteur Craig Mabbit qui a ouvert la soirée. Les gars étaient sur cette même scène il n’y a pas si longtemps, en octobre dernier, et c’est toujours un plaisir pour moi de les voir en concert. Le parterre était déjà bondé et les fans ont chaleureusement accueilli le groupe. Dès la première pièce, l’auditoire chantait et frappait des mains. Nous avons eu droit à un Circle Pit et même à un Wall of Death lors de leur performance.

Ensuite, le groupe texan Nothing More a pris possession de la scène à son tour. Bien qu’ils aient déjà joué 2 concerts en salle et aient une présence au Heavy MTL, c’était la première fois que je voyais les musiciens en action. Le chanteur Jonny Hawkins, qui avait des allures d’Iggy Pop vêtu d’un jeans noir uniquement, nous a exhibé (je présume fièrement) son torse parfaitement découpé d’un ‘’6 packs’’. Il a débuté sans tarder par une intro où il tapait énergiquement sur un tambour mis à sa disposition. Pendant tout son temps de scène, il se lançait partout vigoureusement, bougeant au rythme effréné de la batterie.

Hawkins m’a impressionnée avec sa capacité à pousser sa voix sur des notes aigues pour redescendre dans les graves comme si de rien n’était. Toute la performance du groupe a été acclamée mais le moment culminant fût lorsque les musiciens ont entrepris une reprise de Skrillex : Hawkins s’est accroupi sur son tambour qui s’est déployé de quelques mètres, soulevant ainsi le chanteur qui, perché dans les airs, activait un genre de synthétiseur et faisait des vocalises s’agençant à la pièce de Drum and Bass. Pyrotechnie et machine à fumée ont été utilisées pour rendre le tout encore plus grandiose.

C’est finalement sur All Apologies de Nirvana que Papa Roach s’est emparé des planches sous un tonnerre d’applaudissements. Un drapeau gigantesque représentant le dernier album camouflait la scène et c’est derrière celui-ci que les musiciens ont entamé la pièce titre Crooked Teeth. Le drapeau est tombé lorsque Jacoby Shaddix a craché ses premières paroles et le MTelus au complet s’est enflammé!

Au fil des années, Papa Roach a écrit plusieurs succès et bien sûre on a eu droit à la majorité d’entre eux, dont Broken Home, Getting Away With Murder, Scars, Between Angels And Insects et la célèbre Last Resort qu’on a entendu à la toute fin du rappel. Tout comme moi, les fans ont semblé adorer les nouvelles pièces autant que les anciennes, en chantant et sautant comme s’ils avaient des ressorts sous les pieds. Les trash et le body surfing ont été fréquents du début à la fin. Chaque fois que Jacoby avait une demande, tout le monde lui obéissait joyeusement. Il a même réussi l’exécution d’un Wall of Death pendant la pièce Traumatic.

Shaddix est un prodige avec sa voix qui est restée parfaite tout au long de sa performance. Non seulement il chante super bien, il est capable de crier tout aussi parfaitement, et de rapper avec aisance! Et souvent, mélangeant les 3 styles dans une même chanson!

J’ai adoré les nombreux moments d’improvisation que les gars ont faite sur plusieurs pièces. Ils ont modifié certains bouts afin de dynamiser leur spectacle déjà plus que réussi. Lorsqu’ils ont débuté Broken Home, Jacoby a d’abord rappé les paroles de Lose Yourself d’Eminem pour ensuite chanter les vraies paroles en chœur avec toute l’auditoire. Plus tard, on a eu droit à un moment triste lorsque les gars ont enchaîné In The End à la suite de leur chanson Forever, petit hommage au regretté Chester Bennington.

Jacoby Shaddix est tout simplement parfait! Il a été généreux avec son public et attention, demain (dimanche), les gars ont une journée de congé qu’ils passeront ici à Montréal et prévoient se promener et de cacher des T-Shirts de Papa Roach un peu partout. Gardez l’œil ouvert sur leur Instagram au cas où ils donneraient des indices.

Lu 3732 fois Dernière modification le dimanche, 15 avril 2018 03:19
Évaluer cet élément
(0 Votes)